Comment se déroule un appel d’offre en immobilier ?

Comment se déroule un appel d’offre en immobilier ?

L’appel d’offre en immobilier est une solution qui peut permettre d’accroître le prix du bien mis en vente. Il attire l’attention des investisseurs sur l’immeuble et accélère la transaction. D’ailleurs, la procédure qui est appliquée ne dépasse pas un mois. De plus, il donne la possibilité au vendeur de retirer son offre sur le marché puisqu’il n’implique pas une obligation de cession. Autrement dit, s’il ne reçoit pas une proposition correspondant à ses attentes, il peut arrêter les négociations pour les reprendre ultérieurement.

Préparation de la procédure 

L’appel d’offre est semblable à une vente ordinaire au niveau de la procédure. Ainsi, le vendeur commence par monter les documents de vente. Après cette étape, il sollicite l’accompagnement des plateformes en ligne ou d’un journal pour faire la promotion de son bien. Les collaborateurs à qui il s’adresse peuvent faire référence à la procédure et insister sur le prix de base. Par ailleurs, pour mettre en place un appel d’offre immobilier, il est nécessaire de choisir une date particulière pour les visites. Cette précision permet de mobiliser les soumissionnaires, les visiteurs et d’autres parties intéressées. Mais, si les rencontres ne se concluent pas comme souhaitées, le propriétaire peut fixer une autre date. 

A voir aussi : Internet est-il une source fiable pour trouver un bien immobilier ?

Finalisation de la vente

Entre deux et trois semaines après la visite, les potentiels acquéreurs doivent proposer leur prix d’achat. Ce délai peut être rappelé par le vendeur. Lorsque celui-ci rassemble toutes les propositions, il communique celle qui est la plus alléchante. Il permet, de fait, aux autres prétendants de surenchérir. La vente se déroule, pour ainsi dire, en deux passages. Toutefois, il peut initier d’autres tours. Il doit donc, au préalable, communiquer le programme des dates de soumission des offres aux acheteurs qui se sont prononcés. Ce dernier inclut le nombre de passage fixé pour finaliser la vente. Quand la procédure est concluante, le vendeur et l’acheteur signent le contrat de vente et le font légaliser par un notaire. 

A lire en complément : Pourquoi confier son projet à une agence immobilière ?

Article recommandé