Les solutions pour louer un logement en intérim

Trouver un logement en tant qu’intérimaire peut être très compliqué. Le principal obstacle des intérimaires est la méfiance des bailleurs.

Aux yeux de ces derniers, un tel statut présente de gros risques de solvabilité.   En conséquence, les intérimaires sont parfois obligés de payer d’importantes avances.

A lire en complément : Investissement locatif : pourquoi choisir Megève ?

Toutefois, quelques solutions permettent de se loger sans trop de contraintes. Découvrez-les !

Action Logement et Locapass

Si des plateformes telles qu’Immo Flex ou encore Immo Scape vous proposent d’excellents conseils immobiliers, les aides au logement sont également d’un grand secours. C’est le cas d’Action Logement et Loca-Pass.

A lire également : Location saisonnière avec Airbnb, intéressant ou pas ?

Action Logement est une référence dans le domaine du logement social et intermédiaire en France. Elle facilite la location de logements, tant que l’entreprise pour laquelle vous travaillez remplit certaines conditions (quota de salariés, cotisations).

Pour bénéficier de leur prestation, il vous suffit d’obtenir un dossier de demande de logement fourni par votre consultant. Suivant vos exigences, Action Logement sondera les bailleurs sociaux afin de vous dénicher la meilleure offre.

L’avantage du Locapass est celui de vous soulager en ce qui concerne le dépôt de garantie. En effet, celui-ci peut aller jusqu’à 500 euros, ce qui représente une somme non négligeable.

Mieux, le Locapass vous permet d’échelonner votre remboursement sur 25 mois, la première tranche ne vous étant exigée qu’après le quatrième mois. Vous avez donc le temps de souffler afin d’organiser vos finances de façon optimale.

Louer chez un particulier

Lorsqu’on est intérimaire, aller vers les agences immobilières lors de sa recherche de logement n’est pas vraiment une bonne idée.

Elles reçoivent des propriétaires des consignes bien précises auxquelles elles ne peuvent presque pas déroger. Négocier est donc vain pour un intérimaire.

Pour plus d’efficacité, allez plutôt directement vers lesdits propriétaires pour avoir une marge dans vos négociations. Évidemment, cette option nécessite que vous vous trouviez des garants capables d’assurer les éventuels problèmes à venir. Ce faisant, vous rassurez le propriétaire, ce qui augmente vos chances de trouver votre logement.

Se faire aider par le FASTT

Le FASTT est le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire qui aide les intérimaires dans un grand nombre de domaines.

Il existe depuis 1992 et est financé par les entreprises qui offrent du travail temporairement ainsi que des organisations syndicales d’intérimaires.

Dans le domaine du logement, le FASTT se propose d’être le garant de l’intérimaire. De cette façon, votre candidature a plus d’attention aussi bien auprès des particuliers que des agences immobilières.

De plus, lorsque le FASTT est garant d’un intérimaire, ce dernier est assisté pour le paiement des cautions ou avances qu’il doit supporter.

Par ailleurs, le FASTT peut aussi vous fournir pour encore plus consolider votre dossier un garant physique.

Pour bénéficier de l’aide du FASTT, il faut que l’intérimaire soit en mission lors de la demande. Ensuite, il faut qu’il ait au moins 414 heures de mission pour les 12 derniers mois.

Enfin, il ne reste plus qu’à faire la demande d’aide avant d’aller faire la signature du bail une fois que le logement idéal est trouvé.

Article recommandé