Honoraire à la charge du locataire : explications

Honoraire à la charge du locataire explications

La location d’un bien immobilier implique quelques obligations en dehors du paiement du loyer. Le locataire est également soumis au paiement des honoraires qui sont liées au bien qu’il a loué. Cette somme à payer reste pour plusieurs locataires une obligation incomprise exigée par l’agence immobilière.

Une explication des honoraires à charge du locataire permettrait de mieux comprendre cela. C’est ce à quoi se consacre cet article qui vous donne tout ce qu’il vous faut connaître à ce sujet.

A lire également : Pourquoi passer par une agence pour votre investissement locatif ?

Honoraire à la charge du locataire : qu’est-ce-que c’est ?

Dans le secteur de l’immobilier, on parle d’honoraire lorsqu’il est question de location. Cette location fait intervenir trois acteurs principaux que sont le propriétaire, le locataire et l’agence immobilière. En effet, pour accélérer le processus de location d’un bien immobilier, le propriétaire peut avoir de difficulté à se trouver un locataire et à suivre la procédure.

De ce fait, l’agence immobilière est mieux qualifiée dans le domaine et peut facilement trouver un occupant décidé à respecter les exigences liées au paiement du loyer. Ainsi, avec le partenariat entre le propriétaire et l’agence immobilière, cette dernière doit mener des démarches qui lui sont habituelles dans ce type de contrat.

A voir aussi : Pourquoi choisir la location de bien meublé ?

Ce qui implique certaines dépenses qu’elle peut effectuer à partir de sa propre caisse. Il est donc du devoir du propriétaire de le rembourser, avec la participation du locataire. Ce montant dû à ce dernier est donc considéré comme un honoraire à sa charge.

Les frais qui constitue l’honoraire

L’honoraire à verser à l’agence par le locataire n’est pas un montant qui se sans aucune règle. Il n’y a pas de quota exigé. Néanmoins, l’agence immobilière sera tenue compte des différentes démarches menées pour location du bien afin de de fixer un montant.

L’organisation des visites

C’est l’une des premières démarches que toute agence immobilière mène pour trouver enfin un locataire pour le bail qui lui a été confié. Il doit faire visiter le local aux visiteurs intéressés venus sur les lieux. Cette prestation implique plusieurs dispositions que l’agence immobilière doit prendre. Ainsi, après avoir rempli cette mission, il reviendra au propriétaire bailleur et au locataire de le lui rembourser en fonction de la somme dépensée.

à la charge du locataire explications

la constitution du dossier de location

Parmi les frais qui constituent les honoraires à payer par le locataire, il y a aussi ceux de la constitution des dossiers. Lorsqu’un propriétaire désire mettre un local en location, c’est une démarche très importante. Il doit rassembler toutes les pièces de propriété qui justifient son identité et qui prouve qu’il est réellement le propriétaire du bien, ou qu’il a le plein droit de le mettre en location.

C’est un détail très important pour l’agence immobilière pour s’assurer de la qualité de la personne à qui il vend ses services. Ça l’est aussi pour le locataire, à qui l’agence immobilière doit montrer toutes les pièces justificatives du bien. Un contrôle qui lui évite toute situation compromettante. Ainsi, les démarches pour la constitution des dossiers sont menées avec l’agence.

La rédaction du bail

La rédaction du bail implique également des frais à payer en contrepartie de la prestation. Il s’agit ici d’une formalité légale importante dans le cadre de la location d’un bien immobilier. En effet, c’est un contrat de bail qui lie le locataire à son propriétaire. Ce document stipule toutes les décisions sur lesquelles les deux parties se sont accordées dans le but de la location du bien. Ils sont donc liés par les obligations que comporte le contrat.

Puisqu’il s’agit d’un document légal, sa rédaction doit être faite par un professionnel qui dispose des aptitudes requises. Il s’agit notamment d’un avocat ou d’un notaire. Le propriétaire n’est donc pas compétent pour le faire. L’agence immobilière étant dans son domaine de prédilection, il mène les démarches nécessaires pour obtenir un contrat légalement rédigé.

L’établissement de l’état des lieux de la locataire

En dehors des autres prestations qui nécessitent le paiement d’un frais par le locataire, il y a également celle de l’établissement d’un état des lieux. C’est la dernière prestation que l’agence immobilière monétise dans ce type de contrat. Celle-ci est directement liée au bien que le locataire doit louer et qu’il a visité.

Ainsi, bien avant que le locataire ne s’installe dans le local à louer, l’agence immobilière doit faire un bilan de l’état du bien à tous les niveaux. L’état des lieux relève les points positifs et les défaillances qui sont remarquées sur le local. Tout ceci est noté en présence du locataire. Cela lui permet de prendre sa décision définitive de louer et de respecter les obligations légales qui lui incombent en tant que locataire.

L’ensemble de ces différentes prestations contribue à la fixation du montant des honoraires à charge du locataire. Cependant, il n’est pas exclu que d’autres détails impactent sur cette somme à payer.

Quel est le montant des honoraires à la charge du locataire ?

En tenant compte des différentes prestations faites, l’agence immobilière peut fixer un montant librement en fonction de ses tarifs. Cependant, puisque les horaires sont aussi à la charge du propriétaire, la somme qu’il doit payer doit dépasser celle du locataire. C’est une première condition à la fixation du prix. Aussi, les règles liées au mètre carré de la surface du local doit aussi être un indicateur.

Il faut aussi ajouter que la situation géographique du bien immobilier peut donner un indice sur la somme à payer comme honoraires. On en distingue deux types : les zones tendues et celles qui sont très tendues. Le tarif au niveau de ces derniers est le plus élevé.

Article recommandé