Les 5 étapes pour être un investisseur locatif rentable

Lors d’un investissement dans l’immobilier, la rentabilité est un des critères majeurs à prendre en considération. En général, dans l’immobilier locatif, il est de 2 à 7% mais il varie en fonction de plusieurs critères : le type de bien (investir dans le neuf ou l’ancien), le dispositif de défiscalisation ou encore sin emplacement !

Sélectionner un emplacement intéressant et étudier le marché immobilier

La zone géographique

Avant d’acheter un bien, que ce soit en passant par la LMNP, la Scpi ou la loi Pinel, il faut choisir une ville avantageuse caractérisée par :

A voir aussi : Pourquoi choisir la location de bien meublé ?

  • Un accroissement de la population ;
  • Un quartier bien desservi ;
  • Une commune avec de bonnes infrastructures.

N’hésitez pas à voir les annonces au moment d’investir dans l’immobilier locatif afin d’avoir un aperçu des tarifs pratiqués et du loyer dans la zone. 

Pour votre projet d’investissement et d’achat immobilier, il doit s’agir d’un secteur où la demande locative est forte

A voir aussi : Pourquoi investir dans l'immobilier locatif ?

Penser stratégie

Investir dans l’immobilier ne doit surtout pas faire intervenir l’affect. Comme ce bien immobilier ne sera pas votre résidence principale, vous devez garder en tête que l’investissement immobilier locatif doit être rentable

L’objectif étant d’avoir un preneur rapidement pour votre location meublée, il faut que le bien plaise à un grand nombre. Surtout, ne faites pas un investissement immobilier dans une zone sinistrée sous peine que les tarifs sont attractifs. 

Diversifier vos placements pour un meilleur investissement locatif

Avec un apport réduit et un emprunt limité, l’effort mensuel doit être faible. Il ne faut pas oublier que le prix au mètre carré des petites surfaces coûte plus cher à l’investisseur locatif. Cela, allié à une diversification de l’investissement, vous permet en cas de loyers impayés, de gérer vos soucis plus facilement. 

En ce qui concerne l’investissement locatif, il faut garder en tête que la plus-value sera faite sur le prix d’achat et non le prix de la revente. 

Etre investisseur locatif demande ainsi d’agir de façon réfléchie !

Penser aux divers avantages fiscaux

Si l’on regarde les performances des placements traditionnels, un rendement de 3 à 4% est parfaitement adapté. Aussi, faire un investissement dans l’immobilier a toujours de la valeur sur le long terme. 

Grâce au dispositif Pinel par exemple, vous pouvez bénéficier d’une excellente fiscalité. Sur 6, 9 ou 12 ans, une réduction d’impôt est possible.

Dans la constitution de votre patrimoine immobilier, les montages financiers vous permettront de faire une étude des taux d’intérêts, des divers types de prêt immobilier et de trouver le type d’investissement idéal. 

Investir en immobilier : Bien choisir son promoteur et son locataire

Afin de trouver un bon locataire, vous permettant d’avoir de bons revenus locatifs, il faut demander certains justificatifs, réduisant les risques de loyers impayés. Dans le cadre d’une mise en location, il   est ainsi possible de demander une caution solidaire.

En ce qui concerne le promoteur, vous devez bien vérifier sa notoriété et s’il respecte les normes en vigueur ainsi que le taux de mixité des résidences.

Opter pour la gestion de patrimoine

La gestion locative de biens immobiliers est une prestation qui relève des agences, des syndics ou des notaires. Elle permet d’avoir un meilleur rendement locatif. 

En effet, vous vous déchargerez des soucis administratifs et vous vous concentrerez sur le fait de vous constituer un patrimoine rentable. 

Souscrire à une garantie

Pour investir dans l’immobilier, il faut être malin. De ce fait, profitez-en pour souscrire à une garantie locative, qui vous donnera la possibilité au moment de mettre en location votre bien, d’avoir toujours des loyers.

Vous êtes ainsi sûr de rentabiliser votre investissement et de profiter de revenus complémentaires aussi longtemps que la location se poursuit. 

Vous pouvez choisir entre une assurance classique de loyers impayés ou une garantie universelle des risques locatifs.

2

Article recommandé