La rénovation d’un logement permet une économie d’énergie aussi bien en hiver qu’en été. Cette économie d’énergie agit par ricochet sur le montant de la facture : un montant réduit. Cependant, ces travaux de rénovation sont vraiment onéreux et ne sont pas accessibles à tous. Pour franchir un tel cap, voici quelques aides dont vous pouvez bénéficier.

A lire en complément : Comment bien choisir son chauffage ?

L’éco-prête à taux zéro, une solution idéale pour vos travaux de rénovation

Comme l’indique si bien son nom, ce dispositif met à votre disposition un petit pactole de 30 000 € pour vous permettre de réaliser vos travaux de rénovation. Par ailleurs, le remboursement de cette somme s’effectue sur une durée maximale de dix ans et cela sans aucun intérêt. Pour bénéficier d’une telle aide, vous devez remplir un certain nombre de conditions au préalable :

  • Un logement construit avant le 1er janvier 1990 ;
  • Les travaux de rénovation doivent être : l’isolation, un changement de système de chauffage, ou un remplacement du système d’assainissement ;
  • L’entreprise qui réalisera les travaux doit être labellisée, RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)

Pour le financement de vos travaux de rénovation, vous pouvez aussi bénéficier de l’aide du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE). Ce dispositif de financement vous permet de déduire de vos impôts, les dépenses effectuées pour les travaux de rénovation de votre logement. Ce crédit d’impôt est limité à 30 % de vos dépenses. De ce fait, la somme impartie pour cela, se limite à 8 000 € pour une seule personne et 16 000 € s’il s’agit d’un couple. En cas d’excédent, l’administration fiscale vous restituera la différence. Cette aide est conditionnée par le respect de certains critères :

A découvrir également : Quels sont les 4 pièges de la défiscalisation immobilière ?

  • Cela doit être une résidence principale ;
  • Sa construction doit dater de deux ans au moins.
  • Avec autant de mesures, il est évident que vous n’avez plus d’excuses pour ne pas effectuer de travaux chez vous, que ce soit dans une résidence principale ou non.