Comprendre les différents dispositifs de défiscalisation immobilière

De nos jours, l’investissement en immobilier est l’un des placements les plus rentables. Évidemment l’on pourrait dire que c’est parce que le prix des biens immobilier est voué à accroître au fil des années. Toutefois, ce n’est pas la seule raison. L’une des raisons les plus importantes est la série de dispositifs de défiscalisation mis en place par le gouvernement. Mais peu de gens comprennent vraiment ses dispositifs. En faites-vous partie ? Si oui, lisez la suite pour mieux être informé.

La loi Pinel

C’est un dispositif de défiscalisation valable jusqu’en 2024. Avec cette loi, vous pouvez déduire vos impôts jusqu’à 17,5 % du montant de votre investissement. La condition principale pour bénéficier de ce dispositif est d’investir dans un bien immobilier neuf. Par la suite, vous devez mettre le bien en location nue pendant au moins 6 ans. Plus l’engagement de location dure, plus la réduction d’impôt accordé par cette loi sera conséquente.

A lire en complément : Les méthodes de défiscalisation immobilière : du neuf à l'ancien

La loi corse

Cette loi permet de se constituer un patrimoine immobilier tout en se donnant un avantage fiscal conséquent. Son objectif est de louer de façon abordable pour aider les foyers en difficulté à se loger. En effet, vous pourrez obtenir jusqu’à 85 % de déduction fiscale sur vos revenus locatifs. 

La loi Malraux

Cette loi permet d’investir convenablement dans l’ancien. Pour en bénéficier, vous devez louer un bien immobilier ancien situé dans une zone éligible. Vous devez par la suite y réaliser des travaux de rénovation. Vous bénéficierez alors d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 30 % du montant des rénovations. Toutefois, ce montant est planifié à 400.000 € sur 4 ans. 

A lire aussi : Optimisation fiscale : Les bénéfices incontournables de la location meublée

La loi de Location Meublé Non Professionnelle LMNP

C’est l’un des plus anciens dispositifs de défiscalisation français. Pour en bénéficier, vous devez investir dans un bien immobilier et le proposé location meublée tout ne respectant d’autres  conditions. Par se procéder, vous obtiendrez le statut de loueur en meublée non professionnel. Par la suite, vous aurez le choix entre les deux régimes fiscaux offert par ce dispositif. D’abord, le régime réel de LMNP qui vous permettra de déduire vos impôts de vos charges réelles. Ensuite, le régime micro-BIC qui quant à lui permet de bénéficier d’un abattement de 50 % au titre de vos charges. L’objectif de cette loi est de diversifier le patrimoine des particuliers et d’assurer un logement décent meubler à tous.

La loi nue pour défiscalisation simple

C’est un dispositif qui s’oppose à la location meublée. Ceci, car il concerne les logements vide réduit au seul équipement nécessaire (salle de bain, cuisine, etc). Ce dispositif permet de bénéficier d’abattement fiscal en fonction de votre revenu annuel. De plus, en fonction du régime d’imposition auxquelles vous serez soumis (micro foncier ou réel) vous aurez typé d’abattement. Il s’agit  respectivement d’un abattement fiscal de 30% ou de la possibilité de déduire vos frais de vos revenus. 

La loi Denormandie

C’est un dispositif qui complète la loi Pinel. D’après la loi des finances 2022, ce dispositif serait être valable jusqu’en décembre 2023. Il fait bénéficier du même taux d’imposition que la loi Pinel et sous les mêmes conditions. Toutefois, cette loi oriente les investissements vers les immeubles anciens avec des travaux à prévoir. Ceci dans les zones où le besoin de réhabilitation est très prononcé.

À noter qu’il ne s’agit pas des seuls dispositifs de défiscalisation. Vous avez aussi le déficit foncier qui consiste à de fiscaliser en déclarant vos frais. Vous pouvez aussi réduire vos impôts en investissant dans les PME françaises. Il est aussi possible d’investir dans des sociétés civiles en vue de détenir des parts foncières. 

Article recommandé