Comment devenir un propriétaire éco-responsable ?

Au-delà du caractère de décence d’un logement, les bailleurs ont désormais une responsabilité quant au bien mis à disposition. L’impact sur l’environnement apparaît dans les annonces au travers du DPE. Toutefois, des efforts peuvent être engagés pour devenir éco-responsable. Les idées pour limiter les dépenses énergétiques peuvent être mises en place pour des logements plus écologiques.

Investir dans des solutions écologiques

La production d’eau chaude et le chauffage peuvent devenir solaires dans certaines maisons. Un bailleur peut donc décider d’investir dans ce type de système afin que son logement possède un impact minimal sur l’environnement. Ne dépendant plus d’un fonctionnement électrique, les bienfaits pour l’environnement sont énormes.

A lire en complément : Quelles sont les meilleures villes pour investir dans l’immobilier locatif ?

Pour un appartement, l’installation d’une chaudière et de radiateurs écologiques permettent de limiter la production de CO2. En profitant de primes ou d’aides à l’amélioration de l’habitat, chaque bailleur peut décider de s’engager pour transformer le paysage immobilier en France. Les travaux pour économiser l’énergie peuvent donner droit à des crédits d’impôt afin de transformer son logement. Ces mesures méritent donc d’être explorées.

L’isolation des murs et fenêtres évite également la déperdition de chaleur et l’utilisation intempestive du chauffage. Au lieu de laisser le locataire payer des factures mirobolantes, des efforts peuvent être réalisés par le bailleur lui-même grâce à quelques travaux.

A lire aussi : Les astuces méconnues pour optimiser votre demande d'alin logement

Réfléchir à sa consommation quotidienne

Si les factures des locataires peuvent leur être utiles pour prendre conscience de leurs dépenses énergétiques, le bailleur peut également effectuer un travail d’information et de conseil. Grâce à l’individualisation des charges proposée par www.trybatec.fr, la consommation précise peut être connue même dans un immeuble conséquent

Lors de la réception du relevé annuel de charges, le bailleur pourra donc en parler avec son locataire. La consommation d’eau chaude ou de chauffage peut être plus raisonnée en prenant de bonnes habitudes. Pour aider dans ce sens, l’installation des toilettes avec une chasse d’eau ou d’une douche économique sont d’excellentes idées. 

Adopter des pratiques durables pour l’entretien de son logement

Au-delà de la consommation d’énergie, les propriétaires peuvent aussi adopter des pratiques durables pour l’entretien de leur logement.

Pour nettoyer et entretenir son logement, il est possible d’utiliser des produits respectueux de l’environnement. Les grandes surfaces proposent aujourd’hui une large gamme de produits ‘verts’ qui permettent de limiter l’impact sur la planète tout en assurant un nettoyage efficace.

  • Récupérer le bois pour faire des étagères ou du mobilier,
  • Donner ses vieux meubles à une association plutôt que les jeter,
  • Limiter le gaspillage alimentaire en achetant seulement ce dont on a besoin et en utilisant tous ses aliments avant qu’ils ne périment.

Lorsque l’on doit effectuer des travaux dans son logement, il est recommandé d’utiliser autant que possible des matériaux écologiques. Par exemple :

  • Des peintures sans solvant ni composés organiques volatils (COV),
  • Des isolants naturels comme la laine de mouton ou le chanvre,
  • Des matériaux de construction recyclés comme les briques en terre cuite ou le béton cellulaire.

Choisir des matériaux respectueux de l’environnement pour ses travaux de rénovation

Dans le cadre des travaux de rénovation d’un logement, vous devez choisir avec soin les matériaux utilisés. Effectivement, certains matériaux peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement et la santé. Voici quelques pistes pour choisir des matériaux respectueux de l’environnement.

Le choix des matériaux doit se faire en fonction de leur durabilité. Les produits qui ont une longue durée de vie sont aussi ceux qui nécessitent le moins souvent d’être remplacés, ce qui permet de limiter la production de déchets.

Il faut aussi privilégier les matériaux recyclables ou biodégradables. Par exemple, on peut utiliser du bois provenant de forêts gérées durablement plutôt que du plastique pour les revêtements extérieurs.

Les peintures traditionnelles contiennent souvent des substances toxiques comme le plomb ou les solvants. Pour limiter cet impact négatif sur la santé et l’environnement, il est recommandé d’utiliser des peintures écologiques à faible teneur en composés organiques volatils (COV).

De même, lorsqu’on choisit ses plaques isolantes thermiques ou phoniques pour sa maison, par exemple, vous devez vérifier qu’ils ne contiennent pas non plus ces produits nocifs.

Il existe aussi aujourd’hui toute une gamme alternative aux outils traditionnels, comme c’est le cas notamment pour les perceuses sans fil rechargeables, favorisant ainsi la consommation minimale en matière de batterie.

Lorsque cela est possible, il faut préférer les matériaux produits localement. Effectivement, leur transport sur de longues distances augmente l’empreinte carbone et contribue ainsi au réchauffement climatique. En achetant des matériaux produits localement, on favorise aussi la dynamisation économique locale.

Être un propriétaire éco-responsable passe par le choix judicieux des matériaux utilisés pour entretenir ou rénover son logement. Il existe aujourd’hui une large gamme de solutions alternatives qui permettent d’allier qualité et respect de l’environnement.

Article recommandé

Les avantages de l’immobilier CENTURY 21

Envisagez-vous de confier votre gestion locative à un professionnel de l’immobilier ? Le réseau d’agences immobilières CENTURY 21 peut vous accompagner et vous guider pas à pas ...