Comprendre la RT 2012

Si vous comptez construire une maison, les professionnels vont sûrement vous parler de la réglementation thermique RT 2012. En effet, toute construction doit se plier à cette norme pour être plus économe et plus respectueux de l’environnement. Faisons le point sur cette réglementation.

A voir aussi : Une belle matière comme l'ardoise fait la différence

Pour quelles constructions ?

La réglementation thermique RT 2012 est entrée en vigueur en 2013 et elle est obligatoire pour toutes les constructions neuves sur le territoire français. Les parties neuves de bâtiments qui font plus de 150 m² ou qui représentent plus de 30% de la surface de la construction existante sont aussi concernées. Lors de la demande de permis de construire, on vous exigera quelques documents concernant la construction pour vérifier le respect de cette réglementation.

RT 2012 : les principales exigences

En quelques mots, la réglementation thermique RT 2012 comprend trois principales exigences de résultats pour avoir un bâtiment basse consommation. La première est liée à la consommation d’énergie primaire maximale : la construction doit se limiter à une consommation annuelle de 50 kWh par m² de surface habitable.

Lire également : Les infrastructures sportives doivent parfois être rénovées

La seconde exigence fait référence au besoin bioclimatique maximal. Ce dernier est un coefficient donné en points à ne pas dépasser pour ce qui est des besoins en énergie pour le chauffage, l’éclairage artificiel et le refroidissement. De ce fait, on doit s’arranger de manière à ce que la construction soit plus ou moins trop dépendante aux systèmes énergétiques. La dernière exigence se rapporte à la température intérieure de référence. Il s’agit d’un seuil de température en intérieur à ne pas dépasser pour garantir un confort thermique en été.

La RT 2012 sur le chantier

Vous avez compris : pour respecter ces exigences, il faudra prendre les bonnes décisions, que ce soit sur l’architecture, les matériaux et autres éléments de la construction. Pour assurer la performance de l’enveloppe du bâti, il faut se concentrer sur les travaux d’isolation. Il faut par exemple choisir des isolants ayant une résistance thermique d’au moins 8 pour les combles et d’au moins 4 pour les murs et les sols.

Pour le traitement des ponts thermiques, il y a aussi différentes solutions dont les rupteurs thermiques pour les dalles, l’isolation continue ou encore les systèmes d’isolation avec composants rupteurs thermiques. Pensez également à une énergie renouvelable : vous pouvez opter pour un chauffe-eau solaire thermique ou une pompe à chaleur. Pour tout ceci, les professionnels vous apporteront des conseils.

Article recommandé