Comment devenir un syndic bénévole ?

Comment devenir un syndic bénévole

Le syndic bénévole semble être de plus en plus l’option des copropriétaires pour une gestion plus efficace de leurs propriétés. Pour en devenir un, un certain nombre de formalités doivent être remplies par ce dernier. On vous les présente dans cet article.

Être un copropriétaire habitant

Si vous désirez être un syndic bénévole, vous devez d’abord être un copropriétaire. Cette position dans laquelle vous êtes vous permet de connaître la réalité des problèmes de votre copropriété. Cependant, avant de vous lancer dans ce projet, il faut d’abord que le syndic bénévole actuel soit à la fin de son mandat.

A découvrir également : Faire appel à un cabinet de conseil en gestion de patrimoine : quel intérêt ?

Annoncer à ces copropriétaires son intention de devenir syndic bénévole

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de faire savoir à votre propriétaire votre intention de devenir syndic bénévole. La relation que vous avez avec votre voisinage, le nombre d’immeubles dont vous disposez dans la zone, votre ancienneté ou votre rigueur sont des facteurs qui peuvent jouer en votre faveur. Vous pouvez le faire avant ou après le dépôt de votre dossier.

devenir un syndic bénévole

A voir aussi : Promotion immobilière : les raisons de faire une division de terrain

Envoyer une lettre au syndic actuel pour une assemblée générale

Le dépôt de dossier pour devenir syndic bénévole consiste à envoyer au syndic actuel, une lettre de recommandation avec accusé de réception. Ce dernier est chargé de convoquer une assemblée générale à laquelle les copropriétaires se rendront pour le vote.

La convocation doit être envoyée 21 jours au moins avant la date de la réunion. Vous devez donc déposer la lettre de recommandation à l’avance. Il est recommandé de le faire 2 mois avant la tenue de la réunion afin de permettre aux copropriétaires d’être présents, ou de se faire représenter.

Obtenir le nombre de voix nécessaire

Le jour du vote, conformément à la loi, il vous faudra rassembler la majorité absolue des voix pour devenir le nouveau syndic bénévole. Au cas où cette majorité n’est pas atteinte, vous aurez la possibilité d’être élu à la majorité simple, si le tiers des tantièmes de la copropriété est obtenu.

S’initier aux obligations légales du syndic bénévole

En tant que syndic bénévole, vous devez respecter un certain nombre d’obligations légales. Il faut connaître les termes du règlement de copropriété et l’état descriptif de division (EDD) qui déterminent les droits et les obligations des copropriétaires ainsi que la répartition des charges communes. Il faut aussi tenir une liste à jour des occupants de l’immeuble afin de savoir qui peut voter lorsqu’il y a lieu.

Vous devrez aussi assister aux assemblées générales et rédiger un compte-rendu précis en respectant le formalisme légal pour éviter tout litige ultérieur. Vous aurez la responsabilité de faire exécuter les décisions votées par l’assemblée générale dans le cadre du budget prévisionnel approuvé annuellement.

Il est donc primordial de bien se documenter sur toutes ces obligations légales avant même de postuler au poste de syndic bénévole pour éviter toute erreur ou mésaventure.

Assurer la gestion courante de la copropriété : astuces et conseils pratiques

Pour être un syndic bénévole efficace, vous devez bien gérer la copropriété au quotidien. Voici quelques astuces et conseils pratiques pour y parvenir.

Vous devez tenir une comptabilité rigoureuse afin d’avoir une vue précise sur les dépenses courantes engagées par la copropriété. Cela vous permettra notamment de réaliser un budget prévisionnel fiable qui sera présenté chaque année lors de l’assemblée générale.

Il peut être judicieux d’établir un planning annuel des tâches à effectuer, comme le nettoyage des parties communes ou la vérification des équipements électriques et de plomberie. Cela vous aidera à anticiper les actions nécessaires et à éviter tout oubli ou imprévu.

En appliquant ces quelques astuces simples mais efficaces, vous serez en mesure d’exercer votre rôle de syndic bénévole avec succès, tout en assurant le bon fonctionnement et la pérennité de votre copropriété.

Article recommandé

Qu’est-ce que le terrain naturel ?

Un pays qui n’est pas constructible peut-il y vivre  ? Quelles mesures administratives faut-il prendre ? Quelles sont les étapes pour rendre votre propriété conforme ? MAISON ...