Comment choisir son logement familial ?

Comment choisir son logement familial ?

Les responsabilités et les contraintes sont plus accentuées lorsqu’on devient parent. L’une de ces contraintes est liée au logement. En effet, chaque famille, selon sa taille à des besoins en matière de logement. Alors, il est indispensable en tant que parent de trouver le logement adéquat pour sa famille.

Les critères préalables pour choisir un logement en tant que parent

Un certain nombre de critères doivent définir votre choix dans votre quête de logement. Le premier concerne le lieu où vous souhaitez habiter (campagne, centre-ville, banlieue). En tant que parents, vous aurez forcément besoin de savoir si le secteur où se trouve votre futur logement est desservi en transport en commun, s’il existe une pharmacie, des écoles, des services de santé à proximité. Si vous avez finalement trouvé le logement qui correspond à vos attentes, prenez la peine avant de vous décider de vérifier certains points : l’état des lieux, l’isolation, les frais d’électricité, etc. Une agence immobilière peut vous aider dans votre quête. Contactez d’ailleurs cette agence immobilière à Castres.

A lire également : Quels sont les avantages de la loi Pinel ?

La location intrafamiliale, une autre alternative 

En France, la loi autorise à louer une maison ou un appartement à un parent ou à tout autre membre de sa famille. Pour cela, il existe deux cas de figure : l’hébergement à titre gratuit et le contrat de location. S’agissant du contrat de location, il doit être conforme au modèle de bail-type imposé par la loi du 01 août 2015 dans lequel doit figurer : le versement du loyer mensuel, les modalités de son paiement et celles de récupération des charges locatives. Le bailleur peut par contre loger un parent sans lui faire payer le loyer en lui offrant l’hébergement à titre gratuit (ce qui lui évitera par exemple de prendre un crédit la location du bien). Dans ce cas, le bailleur ne peut générer de charges déductibles sur son bien immobilier.

Les éléments à prendre en compte pour l’aménagement du logement familial

Une fois le choix du logement familial effectué, l’aménagement de celui-ci est une étape importante pour garantir le confort et la sécurité des membres de la famille. Il faut vérifier que les équipements électriques sont en bon état et aux normes. Les installations de gaz doivent aussi être contrôlées régulièrement par un professionnel agréé.

A lire également : Investir dans l’immobilier à Caen : les arguments qui dissipent tout doute

Pour faciliter la vie quotidienne avec des enfants en bas âge ou des personnes âgées, il est recommandé d’opter pour un logement disposant d’un ascenseur si ce dernier se trouve au-dessus du premier étage. Des revêtements antidérapants peuvent aussi être installés dans les pièces à risque comme la salle de bain ou encore sur les escaliers menant à l’étage supérieur.

Côté cuisine, privilégier une disposition en triangle entre le réfrigérateur, l’évier et les plaques de cuisson permettra une circulation plus fluide lors de la préparation des repas.

Selon vos envies et votre budget, vous pouvez personnaliser votre intérieur grâce à divers éléments : peinture murale ou papier peint pour habiller vos murs ; mobilier adapté (canapés convertibles multifonctions) ; éclairages bien pensés … Autant d’éléments qui feront toute la différence !

Les avantages et inconvénients de l’achat d’un logement familial

L’achat d’un logement familial présente de nombreux avantages. Cela permet à la famille de se constituer un patrimoine immobilier et donc de réaliser une économie sur le long terme. Effectivement, au lieu de payer chaque mois un loyer qui ne sera jamais récupérable, les mensualités du crédit immobilier seront destinées à rembourser l’emprunt contracté pour l’achat du logement.

En étant propriétaire, la famille peut faire des travaux d’aménagement et personnaliser son intérieur sans avoir besoin de demander l’autorisation du propriétaire ou subir une hausse abusive des loyers. Aussi, si les revenus de la famille augmentent avec le temps, il est possible de réaliser une plus-value en revendant le logement.

Les charges liées à ce type d’achat sont aussi nombreuses : frais notariés importants lorsqu’on achète dans le neuf ; taxe foncière qui varie selon la ville où se situe le logement… Il faut aussi prévoir des dépenses régulières comme les charges courantes (eau, chauffage, gaz, électricité), les coûts liés aux travaux urgents ou encore ceux relatifs à l’amélioration énergétique du bien acquis.

Il faut prendre en compte le risque de fluctuation du marché immobilier. Si la famille achète son logement familial au plus haut, il peut arriver que sa valeur baisse considérablement à cause d’une crise immobilière ou économique.

Acheter un logement familial reste une décision importante et implique une réflexion approfondie pour peser les avantages et les inconvénients qui se présentent devant soi.

Article recommandé

Bien choisir ses fenêtres

Les volets roulants permettent de sécuriser nos habitations et de lutter contre les intempéries ainsi qu’une tentative d’effraction. Très appréciés dans une construction neuve, la ...