Comment calculer le prix de vente d’un salon de coiffure ?

Connaître et analyser le coût de votre activité est un must pour gérer au mieux votre salon de coiffure.

Le prix de l’efficacité

Comme vous le savez, non seulement les revenus générés sont importants pour un entrepreneur, mais aussi, et surtout, la marge bénéficiaire obtenue. Il s’agit de la différence entre le prix de vente et le coût. Atteindre une marge suffisante ou élevée, en fonction de vos objectifs, dépend du prix que vous appliquerez. Le prix de revient, plus précisément le « coût » des coûts, est un élément clé pour assurer la bonne santé et la viabilité d’une entreprise, quelle que soit son activité. Afin de définir le prix de vente minimum d’un service et de choisir son positionnement, il est important de calculer le prix de revient. Si vous le connaissez et l’analysez, vous pouvez — surtout — ne pas vendre à perte pour obtenir le nécessaire Visibilité pour réduire potentiellement vos dépenses et augmenter également la rentabilité de votre service.

Dans tous les cas, la bonne performance de votre entreprise dépend du contrôle des coûts. Si vous ignorez ce qui précède ou oubliez de prendre en compte certaines choses, votre situation financière peut ne pas se détériorer, être trop faible et perdre de l’argent, et finalement ne sera pas en mesure de réduire efficacement vos coûts de production.

A lire également : Comment déterminer la valeur d'une société ?

Estimation précise pour mesurer vos coûts

Le prix de revient correspond au coût total de la prestation du service à vos clients. Pour le définir, il est nécessaire de démonter et d’estimer avec précision les divers coûts associés à chacun des Vos services : coûts fixes (quel que soit le volume d’activité) et variables (selon B. services et ventes), frais directs (temps de service et produits utilisés) ou indirects (tous les coûts d’exploitation), en tenant compte d’une évaluation du temps nécessaire à l’exécution de votre service.

Connaître le coût de votre activité est donc essentiel pour mesurer le seuil de rentabilité de votre salon et déterminer les prix de vos services, couvrir vos dépenses et réaliser des bénéfices. Cela peut également vous permettre de modifier ou de supprimer certains avantages qui seraient non rentables ou non rentables. Ou pour envisager un investissement

A voir aussi : Immobilier : faut-il investir rapidement ?

La base de calcul des coûts

Calculer le prix de revient n’est pas facile. Il est donc nécessaire de prendre le temps d’examiner sérieusement la question. Si nécessaire, vous pourriez être tenu d’être assisté par une personne qualifiée ou votre comptable pour le déterminer avec précision et bien. analysez-le.

Pour créer une estimation précise, créez un liste complète de tous les éléments de chargement associés à votre activité et à chacun de vos services (coupe, couleur…). 1- Frais d’achat et de livraison : produits, fournitures, consommables divers, sans oublier les frais d’expédition… 2- Coûts de production : salaires et dépenses (Ursaf…) des salariés et stagiaires, formation budgétaire, amortissement du mobilier et du matériel, frais de location et accessoires (eau, électricité…), assurance des marchandises et des passagers, remboursement des prêts bancaires, réparation et entretien… 3- Frais de marketing et de distribution : publicité, promotions et animations, mise en page et décoration de vitrines, site web, référencement du salon de coiffure, réception client (offres diverses : boissons…) 4- Frais administratifs : frais bancaires, expertise comptable, téléphone, connexion internet, fournitures de bureau, documentation…

Résumé du calcul des coûts

Coût = Coûts d’administration Coûts d’achat et de livraison Coûts de vente coûts de production

Bénéfice (ou marge brute) = Prix de vente – Prix de revient.

Ces calculs seront mis à jour régulièrement pour tenir compte des fluctuations des coûts et des dépenses…

À la recherche de la meilleure rentabilité

Une fois cela fait, vous pouvez évaluer si votre entreprise est rentable ou non. Effectuez ce calcul régulièrement pour rester compétitif et optimiser votre gestion financière. Cette analyse devrait vous permettre d’affiner votre réflexion sur la gestion de votre salon et, si nécessaire, d’ajuster votre stratégie et d’apporter certains ajustements ou changements. Votre politique de tarification, comme tout autre manager, varie non seulement en fonction du prix de revient, mais aussi en fonction des objectifs de marge que vous souhaitez atteindre et de votre positionnement (votre objectif, l’image de votre salon ou votre « Marque », fluctuations des prix et concurrence). Sur cette base, il vous appartient d’opérer quotidiennement les différents leviers qui peuvent augmenter votre rentabilité. — Donner la préférence à des produits ou services spécifiques — Adapter ou diversifier votre entreprise — surestimer les prix de vos services (ajuster les marges calculées à la hausse ou à la baisse) — Négociez avec vos fournisseurs actuels ou recherchez de nouveaux fournisseurs — Évaluez l’intérêt de vos partenariats pour vous — Réduit ou optimise des charges spécifiques

Vous cherchez un positionnement idéal des prix pratiqués dans le salon de coiffure

Cette connaissance des coûts sera également utilisée pour développer votre réseau tarifaire qui répond à vos besoins de positionnement et répond aux marges que vous visez. Votre grille de prix est basée sur votre positionnement — entrée, milieu ou Étude de marché haut de gamme et réaliste basée sur les éléments suivants : — le bassin versant, — environnement concurrentiel, — Votre expertise et celle de vos collaborateurs…

Le niveau de vos prestations doit correspondre à votre offre en termes de concept et d’image du salon (emplacement, zone, design…), de la qualité de vos équipements (équipement, mobilier…) et de votre gamme de prestations. Vous devez être à la hauteur de vos ambitions et soutenir cette stratégie dans des activités marketing ciblées : réseaux sociaux, publicité avec diversification des médias, visibilité pendant Événements (compétitions, foires…).

Les catégories de positionnement salons de coiffure

En général, les réseaux tarifaires offerts par les coiffeurs tombent dans l’une des trois positions principales : entrée de gamme, classe moyenne et, enfin, classe haut de gamme, y compris le luxe. Actuellement, nous pouvons mentionner deux tendances principales où le vent est à l’arrière : faible coût d’entrée de gamme et « hypercompétence » pour le haut de gamme.

En ce qui concerne le faible coût , vous devez réduire vos coûts autant que possible pour maintenir une marge correcte. Vous devez être très exigeant pour négocier les produits et matériaux de vos fournisseurs. Vous devez trouver le bon équilibre, rapidement et maintenir des services de qualité et « nourrir » votre salon de coiffure avec les clients, ce qui vous donnera la possibilité d’assurer un flux important et régulier de clients. Par exemple, Tchip a choisi une gamme limitée d’offres à bas prix avec une grille de prix de 10 à 50 euros, pour cinq services différents. En outre, il fonctionne sans rendez-vous et sans service supplémentaire (pas de boisson offerte…). En ce qui concerne Beauty Bubble, les services seront disponibles dans un maximum de 10 à 15 minutes à partir de 10 euros (shampooing préalablement préparé par le client lui-même), réalisée sans rendez-vous et seulement pour une coupe ou un brushing.

D’ autre part, le haut de gamme est basé sur la variété des services offerts et la nécessité de la plus haute qualité. Bien sûr, le coût de ces salons est plus important : coiffeurs expérimentés, donc, salaires plus élevés, formation périodique, durée de vie plus longue (contact client privilégié, écoute, diagnostic, consultation personnelle…), utilisation et vente de produits haut de gamme la gamme… Quels prix peuvent être pratiqués ? « Hyperexpertise » donne la capacité d’atteindre plus de marges importantes. Dans ce domaine, l’un des changements tarifaires consiste à ajuster le prix en fonction de l’expertise et de l’expérience du coiffeur responsable du service. Ici, nous brisons le schéma classique du tarif « unique ».

Quel est l’avantage d’un tel positionnement ? Offre spécifique et/ou des services de haute qualité.

Dans Didact Hair Building, par exemple, les coupes de cheveux peuvent varier de 65 à 160 euros, selon le « niveau d’expérience » de chaque coiffeur : consultant, leader, formateur/directeur et, enfin, entraîneur. Ce système, qui est similaire à la comptabilité quasi-analytique, permet aux clients de choisir leur taux et l’expertise de « son coiffeur ». Il permet également de payer les « bons » coiffeurs à leur juste prix et d’ouvrir leur salon de coiffure à une clientèle plus large, tout en offrant un environnement prestigieux, quel que soit le coiffeur choisi.

Pour Stéphane Amaru, qui a créé Didact Hair Building en 2011 :

« Ce système d’exploitation vous permet de créer des plans de carrière et de prioriser votre salon, non seulement par fonction, mais aussi par l’expérience de l’équipe. Il donne aux employés un désir constant de progresser alors qu’ils sont mettre l’accent sur un plan de carrière qui donne un aperçu de ce qu’ils peuvent faire à l’avenir. C’est pourquoi, bien sûr, il est important de connaître son coût afin de calculer avec précision les marges. N’oublions pas que plus la marge peut être libérée, plus nous pouvons augmenter les salaires des employés !

 »

Article recommandé