Solution de signature électronique : 5 critères pour faire le bon choix

Véritable prouesse de la technologie, la signature électronique offre plusieurs avantages aux particuliers ou chefs d’entreprises. Elle propose de nombreuses fonctionnalités et jouit de la même valeur juridique que la signature manuscrite. Toutefois, le choix de la formule idéale n’est pas des plus aisés, compte tenu de la pluralité de solutions sur le marché. À cet effet, ce billet met l’accent sur les 5 critères fondamentaux à connaitre pour un meilleur choix de sa signature électronique.

Conformité à la réglementation

légalLa signature électronique est un outil informatique qui consiste à employer des procédés cryptographiques pour lier l’identité d’un signataire au contenu des documents électroniques ou en papier. Des certificats électroniques sont produits à cet effet pour permettre l’authentification et la traçabilité de l’identité du signataire.

A voir aussi : Comment gérer les appels d'offres dans le BTP ?

Pour servir efficacement, ils doivent respecter les lois en vigueur en France. Ainsi, veillez à la conformité de la signature électronique au Référentiel Général de Sécurité (RGS) et au règlement de l’Union européenne dénommé électronic IDentification Authentication and trust Services (eIDAS) avant d’opérer un choix.

Respect des niveaux de sécurité

Pour que vous puissiez réaliser une signature qualifiée, le niveau 3 de sécurité est exigé par le RGS. Représentés suivant l’ordre par des étoiles, ces niveaux de sécurité s’ajoutent aux 4 niveaux prévus par la norme européenne eIDAS.

A lire aussi : Que faire pour bien choisir votre local commercial ?

Le respect desdits niveaux est un critère important puisqu’il vous accorde des privilèges et garantit l’authenticité de la signature électronique.

Adaptation aux besoins de l’utilisateur

signature électroniqueChoisissez une solution de signature qui s’adapte à vos besoins quotidiens. En plus du respect des exigences liées aux réglementations ou à la sécurité, l’autre critère capital de choix de votre solution de signature électronique est l’adéquation à l’usage que vous désirez en faire dans votre métier.

En France, l’une des meilleures formules en termes d’adaptation à l’usage métier, de sécurité, de prix et de fonctionnalités est à découvrir sur le lien suivant : https://www.e-signproof.com.

e-signproof.com est en effet une entreprise proposant une solution de signature électronique sécurisée pour documents. La technologie utilisée est adaptée à de nombreux métiers : juridiques et avocats, experts comptables, immobilier, assurances et entreprises.

La solution de signature électronique peut s’implémenter dans des PDF, logiciels de type CRM, ERP et autres. La solution de signature électronique d’E SignProof est reconnue dans 177 pays.

Quantité de documents à signer

Étant un acte cryptographique, l’usage de la signature électronique consomme du CPU et d’autres ressources. Il a donc des répercussions sur les performances de la plateforme où la solution de signature électronique est intégrée. Et cela pourrait être préjudiciable pour celle-ci en cas d’utilisation trop fréquente.

Ainsi, vous devez choisir votre formule de signature électronique en tenant compte du nombre de documents que vous devez signer chaque jour ainsi que des caractéristiques de la plateforme hébergeur.

Facilité d’emploi

signature électroniqueLa solution de signature électronique doit disposer de fonctionnalités qui rendent son utilisation facile. Elle doit en plus être aisément paramétrable, surtout en ce qui concerne le flux opérationnel (Workflow) et les règles liées à l’apposition de la signature électronique.

En effet, il existe des types de signatures électroniques proposant des méthodes exactes d’identification du signataire. Il peut être question de :

  • une double identification via mail ;
  • une prise en photo du signataire pour la confirmation de la signature ;
  • un envoi par SMS d’un code PIN à usage unique ;
  • une vérification à l’aide d’une pièce d’identité.

D’autres solutions permettent même à l’émetteur d’identifier de son côté le signataire. Pour gagner du temps, privilégiez une formule qui vous rend la tâche facile en quelques clics, tout en garantissant la sécurité de vos documents.

Article recommandé